Exchanging a UK driving licence for a French licence

Following advice previously issued by the British and French governments, I requested my UK issued EU driving licence be exchanged for a French equivalent.

Below is the reply from CERT EPE de Nantes:

Scan of a letter from CERT EPE de Nantes.
Reply from CERT EPE de Nantes

Madame, Monsieur,

Vous disposez d’un permis de conduire européen, délivré par les autorités du Royaume-Uni, et vous avez adressé au CERT de Nantes une demande d’échange de ce permis contre un permis français, le [redacted]

Après examen de votre dossier, il apparaît que votre demande ne relève pas d’un renouvellement de permis suite à perte ou vol, ou des clauses d’échange obligatoire : expiration du permis ou fin de validité d’une ou plusieurs catégories, demande de nouvelle(s) catégorie(s), échange consécutif à une infraction commise en France entraînant une perte de points, une restriction ou suspension ou annulation de votre permis.

Dans le cas où le Royaume-Uni quitterait l’Union européenne le 29 mars 2019 sans qu’un accord de sortie soit conclu entre le Royaume-Uni et l’U.E., le gouvernement français prendra des dispositions juridiques afin de perm ettre temporairement aux citoyens du Royaume-Uni, dont la résidence normale était située en France antérieurement au 29 mars 2019, de continuer à circuler réglementairement en France avec leur permis de conduire du Royaume-Uni.

En conséquence, je vous prie de trouver en retour votre dossier de demande d’échange de permis étranger.

En vous enregistrant à l’adresse cert-pc-epe-44-BREXIT@interieur.gouv.fr, vous serez tenu informé des évolutions de réglementation qui concernent les permis de conduire délivrés par le Royaume-Uni.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Le PRÉFET
Pour le préfet et par délégation
La directrice du CERT EPE de Nantes

Property hunting in Lyon, Web::Scraper, and tbody tags

During the last few weekends, I have needed to brush up on my web site parsing skills. The tools available have moved on nicely since my last dip into this topic.

I am currently keeping an eye on properties in Lyon, France. The process has been tedious and called out for some automation. Megan and I plan to return to France in the future and this little project should ease the burden of finding an apartment or house.

Croix-Paquet, Lyon
Croix-Paquet, Lyon

This morning I discovered the perl module Web::Scraper. It is a port of a Ruby based tool called scrAPI. The approach taken avoids regular expression matching and opts for XPath and DOM tree selector matching; both more resilient methods of addressing specific sections of a web page.

Apartments, Lyon
Apartments, Lyon

I found one stumbling block that took a while to overcome. After a little trial and error, I discovered the FireFox browser returned misleading XPaths for objects embedded in tables.

The XPaths provided by FireBug and XPather, included browser-inserted tbody tags. These tags did not appear in my source web pages. Thus the browser’s XPath did not match the structure used by Web::Scraper, and caused Web::Scraper to miss the desired content.

The solution was easy; strip out the tbody tags and Web::Scraper returns to working as advertised.

With this problem overcome, the project is already looking helpful.